Comment obtenir une augmentation mammaire naturelle

La plupart des femmes qui viennent en consultation pour une augmentation mammaire disent souhaiter un résultat naturel. Il est donc important de préciser ce que l’on entend par aspect naturel. L’augmentation de volume des seins donnera un résultat naturel si les contours des prothèses mammaires sont imperceptibles. La partie supérieure du sein (le décolleté) ne doit pas « bomber » car la partie supérieure d’un sein naturel n’est jamais arrondi. Les patientes viennent souvent avec des photos de seins prises de 3/4. Les photos de 3/4 sont très esthétiques mais souvent trompeuses. Ce sont principalement les photos de face et surtout de profil qui permettent d’apprécier l’aspect naturel des seins et notamment l’aspect non arrondi de la partie supérieure des seins.

On apprécie mieux l’aspect naturel d’une augmentation mammaire avec les photos prises de profil. Elle permettent d’apprécier si la partie supérieure des seins n’est pas trop ronde. Le galbe doit être situé au niveau de la partie inférieure du sein et non dans sa partie supérieure.

 

 

La radio montre que les prothèses rondes prennent spontanément une forme « anatomique » en position debout. Du fait de la pesanteur la projection de la prothèse est plus importante dans sa partie inférieure que dans sa partie supérieure. On obtient ainsi un joli galbe dans la partie inférieure du sein sans bombement de la partie supérieure du sein.

 

 

Il est possible d’effectuer une augmentation mammaire naturelle sans avoir nécessairement recours aux prothèses anatomiques ou au lipofilling dans la partie supérieure du sein. Pour obtenir des seins à l’aspect naturel avec des prothèses rondes il faut choisir un volume et un type de prothèses mammaires (plus ou moins projetées) adaptées à la morphologie de la patiente.

Il existe de nombreux paramètres qui vont jouer un rôle important dans le résultat obtenu.

Il s’agit de la forme du sein dans son ensemble , de son volume, du contenu et de la forme de la partie supérieure du sein, de la position de l’aréole, de la position du sillon sous-mammaire, de la distance entre les deux seins, de la largeur du thorax, de la qualité de la peau (plus ou moins distendue), de la quantité de graisse sous la peau et enfin de la morphologie générale de la patiente. Toutes ces variantes expliquent pourquoi une même prothèse mammaire donnera des résultats différents d’une personne à l’autre et pourquoi il est impossible de simuler sur un ordinateur un résultat obtenu avec telle ou telle prothèse. Toutes les patientes sont différentes. Pourtant celles-ci viennent souvent en consultation avec une idée bien précise du volume des prothèses qu’elles veulent après avoir vu sur internet des résultats obtenus avec tel ou tel volume de prothèse. Le désir de la patiente est bien sûr un élément important mais c’est surtout sa morphologie qui dictera le choix des prothèses. Ceci peut être une source de déception chez les patientes qui souhaitent avoir des seins importants alors que leur morphologie ne permet pas de mettre des prothèses mammaires de gros volume avec un résultat naturel. Dans cette situation il est parfois conseillé de ne pas procéder à l’intervention.

Parmi toutes les caractéristiques d’un sein les plus importantes sont celles qui concernent la peau. La quantité et la qualité de la peau des seins sont des éléments déterminants dans le résultat obtenu.

Parmi toutes les caractéristiques d’un sein les plus importantes sont celles qui concernent la peau. La quantité et la qualité de la peau des seins sont des éléments déterminants dans le résultat obtenu.

  • Chez une jeune femme à la peau ferme les prothèses donneront aux seins une forme arrondie

L’aréole gauche était orientée vers l’extérieur. L’augmentation mammaire ne permet pas de corriger la position des aréoles.

 

 

Augmentation mammaire en Dual Plane avec des prothèses rondes chez deux jeunes femmes qui n’ont pas eu ni grossesse, ni perte de poids

 

 

  • Chez les femmes ayant une peau distendue par une ou plusieurs grossesses les seins paraissent plus « lourds ».

Les seins paraissent plus lourds et « tombent naturellement » car la peau avait été distendue lors de la grossesse.