Exces de graisse localise : Lipoaspiration et Liposuccion de la culotte de cheval et des cuisses

Au niveau des cuisses seules la face externe (la culotte de cheval) et la face interne sont habituellement traitées par lipoaspiration.
Il n’existe pas d’accumulation graisseuse localisée au niveau des faces antérieure et postérieure des cuisses. Il peut y avoir un un excédent graisseux mais il est diffus. Il est du à une surcharge pondérale importante dont le traitement est la perte de poids et non la lipoaspiration. De plus une lipoaspiration de la face antérieure ou postérieure des cuisses pourrait créer des irrégularités car la peau se rétracte mal.

Lipoaspiration / Liposuccion de la culotte de cheval

La culotte de cheval symbolise parfaitement l’accumulation graisseuse localisée, indépendamment de toute surcharge pondérale. Une femme peut être mince et avoir une culotte de cheval.

La surcharge graisseuse localisée en haut de la cuisse était minime mais suffisante pour créer une culotte de cheval.

 

 

Comme toutes les accumulations graisseuses localisées, la culotte de cheval résiste aux régimes diététiques et à l’activité sportive. C’est l’indication type de la lipoaspiration qui est le seul moyen de supprimer la culotte de cheval.
En effet un régime alimentaire sera inefficace et aboutira à un amaigrissement de différentes parties corps, notamment du visage et des seins, mais la culotte de cheval persistera car c’est une « graisse de réserve ».
Concernant l’activité sportive il arrive que des patientes fassent des exercices de musculation au niveau des muscles adducteurs de la cuisse afin de « faire fondre » la graisse de la culotte de cheval située en regard de ces muscles. C’est inefficace car le fait de travailler un muscle n’a aucune action sur la graisse avoisinante.

 

Ces deux jeunes femmes avaient une jolie silhouette sans autre excédent graisseux que celui localisé au niveau de la culotte de cheval. Il n’était donc pas nécessaire qu’elles perdent du poids. De plus l’éventuel amaigrissement n’aurait eu aucun effet sur la culotte de cheval.

 

 

La culotte de cheval est parfois associée à une accumulation graisseuse localisée au niveau des hanches. Ceci crée une « déformation en violon » due au creux existant entre ces deux zones.
Il existait une surcharge graisseuse au niveau de la culotte de cheval ainsi qu’au niveau des hanches. La liposuccion de ces deux zones a permis d’atténuer  la déformation en violon. Il persiste un petit creux qui pourrait être traité par un lipofilling (réinjection de graisse).

 

 

Au niveau de la culotte de cheval  la peau présente parfois un aspect en « peau d’orange », appelé cellulite.

C’est la raison pour laquelle les patientes parlent souvent de cellulite pour désigner la culotte de cheval. Ce sont deux phénomènes différents qui n’ont pas le même cause. La culotte de cheval est un relief du à une surcharge graisseuse localisée, la cellulite désigne un aspect de la peau. Une patiente peut avoir de la cellulite sans culotte de cheval. Dans les cas où la cellulite est associée à une culotte de cheval la liposuccion de celle-ci peut atténuer la  cellulite mais ne peut pas la faire disparaître.

 

  • La cicatrice, mesure 5 mm et elle est cachée dans chaque pli sous-fessier.
  • L’anesthésie peut être locale s’il n’y a que la culotte de cheval à traiter. Sinon l’anesthésie est générale avec la possibilité pour la personne de rentrer à domicile le jour même de l’intervention.
  • Le résultat de la lipoaspiration de la culotte de cheval commence à être visible au bout d’un mois.
  • Le coût de la liposuccion de la culotte de cheval sous anesthésie locale est de 1900 euros.

 

Lipoaspiration / Liposuccion de la face interne des cuisses

Chez toutes les femmes il existe un petit relief en haut de la face interne des cuisses. Parfois il est important et disgracieux.
Lorsqu’il n’y a que cette zone à traiter la lipoaspiration des cuisses est effectuée avec une canule très fine reliée à une seringue (liposuccion douce) sous anesthésie locale. La canule est introduite à travers un trou d’aiguille qui ne laissera aucune cicatrice perceptible.

Lipoaspiration / Liposuccion de la face interne des genoux

La quantité de graisse située au niveau de la face interne des genoux n’est pas très importante mais elle peut suffire à donner l’aspect de « gros genou ». La quantité de graisse étant peu importante la lipaspiration est très facilement réalisée sous anesthésie locale à l’aide d’une minicanule.
D’autre part c’est une excellente région pour la liposuccion car la peau est élastique. De ce fait la liposuccion de la face interne des genoux est réalisable quelque soit l’âge.
Le fait que pratiquement toutes les femmes présentent de la graisse au niveau de la face interne des genoux et qu’elle soit facilement aspirée sous anesthésie locale est la raison pour laquelle on prélève souvent cette graisse lors de la réinjection de graisse (lipofilling/ lipostructure) au niveau du visage.
S’il n’y a que la face interne des genoux à traiter la lipoaspiration est généralement effectuée sous anesthésie locale avec une petite canule reliée à une seringue (liposuccion douce). Compte-tenu de la taille de la canule utilisée (1,2mm) la cicatrice est punctiforme et imperceptible.
S’il y a d’autres zones à lipoaspirer l’anesthésie est générale avec la possibilité pour la patiente de quitter la clinique le jour même de l’intervention.

Lipoaspiration/ Liposuccion de la face interne des
cuisses et des genoux

Parfois il existe un excédent graisseux qui s’étend tout le long de la face interne des cuisses allant du haut de la cuisse aux genoux. Il s’agit le plus souvent de patientes qui ont une surcharge pondérale assez importante. La liposuccion permet de diminuer le volume des cuisses. Il n’est pas possible de les rendre fines car il existe généralement un surplus graisseux au niveau des faces antérieure et postérieure des cuisses que l’on ne peut pas aspirer.
D’autre part ces femmes présentent souvent une masse musculaire importante.

La lipoaspiration de 350ml de graisse de chaque côté a permis une amélioration de l’aspect des cuisses qui sont devenues plus fines.

Lipoaspiration / Liposuccion des jambes (mollets)

Il est possible de diminuer le volume des mollets en pratiquant une lipoaspiration.
Auparavant il est nécessaire de pratiquer un examen approfondi des jambes.
Celui-ci permettra de s’assurer que les « grosses jambes » sont bien dues à une accumulation graisseuse et non à des problèmes de circulation veineuse ou lymphatique.
Par ailleurs il existe des femmes qui ont des jambes fortes dues à des muscles très développés.
Si l’examen révèle qu’il s’agit véritablement d’une surcharge graisseuse la liposuccion des jambes peut être pratiquée pour diminuer le volume des jambes.
La liposuccion des jambes permet aussi de sculpter des jambes trop droites et sans galbe, appelées « jambes en poteau », notamment en diminuant la quantité de graisse située au dessus des chevilles.