Existe-t-il une possibilité de rejet des prothèses mammaires?

Le rejet est un terme utilisé pour désigner la destruction d’une greffe. Il ne concerne pas les prothèses mammaires. Celles-ci sont le plus souvent en silicone, qui est un matériau dit inerte. Ceci signifie qu’il ne provoque pas de réaction immunitaire visant à l’éliminer. Les prothèses mammaires sont très bien tolérées

Quelle est la douleur après une augmentation mammaire par prothèses ?

Les douleurs après une augmentation mammaire varient d’une personne à l’autre et en fonction de la technique utilisée. Lorsque les prothèses sont placées sous la glande mammaire les douleurs post-opératoires sont modérées. Elle sont plus importantes lorsque les prothèses mammaires sont en arrière du muscle pectoral. Elles durent généralement entre quatre et sept jours et sont calmées avec des antalgiques plus ou moins forts selon la tolérance des personnes.

J’ai les seins écartés. Est-il possible de les rapprocher lors d’une augmentation mammaire?

L’écart entre les deux seins correspond à la largeur du sternum. Le sternum sépare les deux seins de façon plus ou moins importante selon sa largeur. Il n’est pas possible de le recouvrir avec les prothèses. D’autre part si l’on « décalait » les prothèses vers l’intérieur pour rapprocher les deux seins les aréoles ne seraient plus situées au centre de chaque sein mais en dehors de lui. Pour ces deux raisons l’écart entre les deux sera peu modifié
après la pose d’implants mammaires.

Suite à l’opération d’une augmentation mammaire une grossesse possible ?

J’aurais aimer savoir si suite à l’opération d’une augmentation mammaire une grossesse dans les mois qui suivent est elle possible ? Z.

 

Suite à une augmentation mammaire une grossesse est effectivement possible. Cependant le résultat obtenu risque d’être modifié car il y a souvent une diminution de volume de la glande mammaire après une grossesse. Si vous avez déjà eu une grossesse la modification sera moins importante.

Comment peut-on expliquer la récidive de la gynécomastie ou le gonflement de ma poitrine ?

Bonsoir docteur,
Je suis un jeune de 22 ans qui souffre d’une gynecomastie bilatérale et j’ai subi une intervention chirurgicale pour gynécomastie (glande + graisse) il y a près d’un an dont le résultat a été très satisfaisant après l’opération. Toutefois, au fur et à mesure que le temps passe, ma poitrine regonflait davantage jusqu’à redevenir très visible même en portant un blouson. Ceci dit, j’ai déjà fait un bilan hormonal il y a 2 mois. Néanmoins le résultat a été normal. Dans ce sens, j’ai 2 questions à vous poser : Comment peut-on expliquer la récidive de la gynécomastie ou le gonflement de ma poitrine ? Ensuite, faut-il que je subisse une nouvelle intervention chirurgicale ?

 

Bonsoir Monsieur,
Je vous remercie d’avoir consulté mon site. Votre intervention ayant eu lieu il y a environ un an la  « récidive » de votre gynécomastie ne peut pas être due à un oedème. Il est aussi peu probable que ce qui vous restait comme glande mammaire après l’intervention se soit développé, d’autant plus que votre bilan hormonal est normal. La seule explication possible serait une accumulation graisseuse, si vous avez pris du poids. Je vous conseille donc de passer une nouvelle mammographie. Il sera alors possible de connaître l’élément responsable de la récidive de votre gynécomastie.