Quelle est le type d’anesthésie utilisée pour un lipofilling ?

Lorsqu’il s’agit d’un lipofilling important (lipofilling des fesses, des mollets ou des seins) l’anesthésie est générale.

Pour le lipofilling du visage l’anesthésie est locale car la quantité de graisse à prélever est peu importante et le visage est facile à anesthésier( on pratique une anesthésie « comme chez le dentiste »). Cela permet au patient de « contrôler », s’il le souhaite, l’augmentation de volume.

Est-ce que lipofilling laisse des cicatrices ?

Pour un lipofilling des fesses, des seins et des mollets on utilise généralement des canules de 3mm de diamètre, au niveau de la zone de prélèvement de la graisse ainsi qu’au niveau de la zone injectée. Les cicatrices auront donc une taille d’environ 3mm. Les canules utilisées pour le visage sont plus fines (0,8mm). Il n’y a donc pas de cicatrice puisqu’on utilise une pointe d’aiguille comme lorsque l’on procède à une injection d’acide hyaluronique.

Peut-on injecter plus de graisse que nécessaire de façon à compenser la résorption ?

La résorption de la graisse injectée est très variable, d’une personne à l’autre et d’une partie du corps à l’autre. De ce fait, il est impossible d’évaluer la « sur-correction » à effectuer. Parfois il arrive qu’il n’y ait quasiment aucune résorption de la graisse, notamment au niveau du visage. On risque alors d’avoir un excédent graisseux si l’on a injecté plus de graisse que nécessaire en prévision de l’éventuelle résorption.

Est-ce que le résultat est définitif ?

L’injection de graisse est une greffe. Les cellules graisseuses injectées vont être nourries par votre organisme et s’intégrer à la région où elles ont été injectées. Elles vont persister et avoir une vie identique aux autres cellules graisseuses.. Comme pour toutes les greffes il est possible que la greffe graisseuse ne prenne pas à 100%. Il peut y avoir une résorption qui dépasse rarement 30%. Si nécessaire, une nouvelle séance est pratiquée 6 mois plus tard. Généralement deux séances sont suffisantes.

Peut-on faire un lipofilling chez une personne mince ?

Chez une personne mince il ne sera pas possible de réaliser une augmentation des fesses, des mollets ou des seins car la quantité de graisse nécessaire est trop importante. A l’inverse la correction des cernes nécessite peu de graisse et il est presque toujours possible d’obtenir suffisamment de graisse, même chez une personne mince, notamment au niveau des genoux.

Quelle est la différence entre le lipofilling et l’injection de produits d’acide hyaluronique ?

L’acide hyaluronique est une structure que l’on trouve naturellement dans l’organisme notamment au niveau de la peau. L’acide hyaluronique de synthèse est un excellent produit, très bien toléré, sans aucune réaction de rejet. Le seul inconvénient de l’acide hyaluronique réside dans le fait qu’il est résorbé au bout de 9 à 12 mois. Il faut donc renouveler les injections. Pour apporter du volume de façon définitive il n’existe plus en France de produits de synthèse permanents car ils peuvent provoquer des réactions « de rejet » très difficiles à traiter. Le Lipofilling, autrement appelé lipostructure ou lipomodelage, est une greffe de vos propres cellules vivantes. La graisse va donc être acceptée et persister. C’est actuellement le seul « produit de comblement permanent » sans risques de rejet.

En quoi consiste le lipofilling ? Quelle est la différence avec la lipostructure et le lipomodelage ?

Le lipofilling,la lipostructure et le lipomodelage sont trois termes pour désigner un même procédé : la réinjection de graisse autologue (c’est-à-dire provenant de la même personne). Le lipofilling consiste à prélever la graisse aux endroits où elle est en excès pour la réinjecter dans des régions qui nécessitent une augmentation de volume. C’est un « transfert » de graisse. Il y a deux interventions « en une » : une diminution de volume (lipoaspiration) et une augmentation de volume(lipofilling)